Captive – BD dont vous êtes le héros | Test & Avis

Aujourd’hui, je me lance dans une BD dont vous êtes le héros de Makaka Édition. Ce titre date de 2014, c’est donc une des toutes premières BDDVELH, éditée par les spécialistes du genre. Je vous donne mon avis sur Captive : plongeons ensemble dans ce thriller haletant. 🩸

Captive : Présentation de cette BD dont vous êtes le héros

Tout d’abord, vous avez un très bel objet entre les mains, couverture rigide, page glacée, grande qualité d’édition.

Dès les premières cases, la BD vous plonge dans une ambiance angoissante. Votre fille a été kidnappée, une rançon de 10 000 euros vous a été demandée. Vous vous pointez alors avec deux de vos collègues flics à l’adresse indiquée et faites face à un gigantesque manoir. Vous allez devoir fouiller les moindres recoins de cet endroit glauque pour découvrir ce qui se trame ici et retrouver votre fille saine et sauve.

Vous seul pouvez la sauver.

Si vous ne connaissez pas encore le genre, je vous invite à corriger cette erreur tout de suite ! 😆 Le fonctionnement des BDDVELH est simple : chaque case de la bande dessinée propose un choix à faire pour continuer l’aventure et vous envoie vers une autre case, à une autre page. De multiples chemins s’ouvrent alors à vous, de façon non linéaire. Cela signifie bien que vous ne devrez pas lire votre bande dessinée comme n’importe quelle BD normale.

Aussi, et c’est là que ça devient intéressant : il est important d’ouvrir l’oeil, les illustrations proposent aussi des chemins à suivre grâce à des numéros de paragraphe dissimulés.

Manuro

MC

Makaka Éditions

C’est un format super ludique et très original que j’adore ! Bien évidemment, certaines BD sont meilleures que d’autres selon les auteurs, les illustrateurs, les thèmes abordés et les mécaniques de jeu annexes (et les goûts de chacun, bien entendu…).

Captive - La BD dont vous êtes le héros

Osez franchir les portes du manoir de Captive : un labyrinthe de frissons où chaque choix peut être le dernier. Parviendrez-vous à sauver votre fille avant qu’il ne soit trop tard ?

Mécanique et caractéristiques

Les règles du jeu sont inscrites au dos de la page de couverture, et votre feuille de personnage lui fait face. Les règles sont simples et ressemblent beaucoup aux règles de la BD dont vous êtes le héros, Les Larmes de Nüwa, qui date également de 2014 et que j’avais beaucoup aimé.

Tout d’abord, vous devrez gérer les points de trois compétences :

  • Force : elle permet de soulever des charges lourdes, enfoncer des portes, vous battre au corps à corps.
  • Dextérité : détermine les performances de tir, votre agilité et adresse.
  • Volonté : notion de sang-froid, courage et persévérance.

Vous commencez avec 5 points dans chaque compétence, et on vous invite à répartir 5 points supplémentaires entre ces trois compétences.

Vous vous lancez dans cette aventure avec 20 points de vitalité, ceux-ci correspondent à vos points de vie. Bien sûr, s’ils tombent à zéro, vous mourrez. Jusque-là, rien de très original.

✏️ Quel matériel ? 1 crayon et une gomme, et une petite fiche individuelle pour reproduire votre feuille de personnage si vous ne souhaitez pas écrire sur votre livre.

Ensuite, une notion de temps intervient pour corser un peu le jeu. C’est une mécanique qu’on recroisera souvent dans les BD dont vous êtes le héros. Lorsque vous croisez le symbole sablier ⏳, vous cochez une case temps sur votre feuille de personnage. Parfois, selon votre niveau de temps actuel, on vous demandera de lire plutôt telle case ou telle autre case.

MÉCANIQUE

Vous êtes le héros, choix, feuille de personnage, combats

ÂGE CONSEILLÉ

Adultes

DURÉE DE VIE

Plusieurs heures

REJOUABILITÉ

Très bonne

Bien sûr, ouvrez l’œil, car des numéros de lieux peuvent se dissimuler dans les illustrations, alors pas de précipitations, même si ce livre-jeu va vous mettre un peu sous tension. 👀

Enfin, seuls trois objets pourront figurer dans votre inventaire. En effet, j’aime bien ce côté RP, où on n’a que deux poches dans notre blouson, nous empêchant de trimballer toute la baraque. Ceci dit, bien sûr, c’est toujours un peu frustrant d’avoir son inventaire plein, et de tomber sur un nouvel item à ramasser.

Moi je me dis : si je me jugerais capable, dans la vraie vie, de porter tout ça, alors je m’arrange un peu avec les règles, vous voyez ? 😅

Si vous parvenez à la fin, vous pouvez calculer votre score selon certaines réussites et découvertes sur la Feuille de route (voir photo ci-dessus). Cette liste vous permet aussi et surtout de savoir quels sont les lieux, les personnes ou les objets restant encore un mystère pour vous.

Mon avis sur Captive

Le manoir est labyrinthique. De nombreuses salles contiennent de nombreuses portes, et il est parfois difficile de se repérer. Il est probable que vous perdiez un précieux temps à tourner un peu en rond.

Mon premier run : je parviens à secourir ma fille, mais mes faibles points de vie ne seront guère suffisants pour réussir l’aventure. Je sais maintenant ce que je dois chercher, et où je dois me rendre pour sauver ma fille. Je vais tout de même profiter de mon deuxième run pour explorer des zones encore méconnues pour trouver quelques objets utiles.

Avis Captive - La BD dont vous êtes le héros

Mon deuxième run : je suis passée par un tout autre chemin, et comme je l’imaginais, j’ai récupéré des objets différents et découvert de nouveaux endroits. Je meurs sauvagement de la main de mon adversaire, mais je pense que le run 3 sera le bon. Je sais désormais comment économiser mes points de vitalité, et il faut dire que j’ai pris des risques et volontairement tenté d’explorer des endroits dont je me doutais qu’ils ne me seraient d’aucune utilité.

Mais j’aime bien, car mon objectif n’est pas tant de gagner, que d’explorer mon livre-jeu dans ses moindres recoins.

L’ambiance de Captive est oppressante, je trouve ça plutôt cool. Si vous aimez les ambiances thriller, un peu ésotériques et glauques à souhaits, et n’avez pas peur d’être surpris ou de voir des choses choquantes (comme des corps d’enfants ensanglantés et perclus de balles ou encore des gorges tranchées au sabre, par exemple), alors je vous recommande Captive, les yeux fermés.

Je trouve que le niveau est assez exigeant, l’optimisation est difficile pour réussir la partie, vous pouvez perdre de nombreux points de vie assez facilement, et même si vous pouvez vous soigner à plusieurs reprises, il ne sera pas évident d’arriver au bout sans mourir, ou avec le temps minimum requis pour délivrer votre fille, et de venir à bout de votre agresseur avec la bonne arme.

À mon avis, il faut bien 3 ou 4 runs pour réussir cette BD dont vous êtes le héros. 😉

Captive - La BD dont vous êtes le héros

Plongez au cœur de l’action et vivez une aventure où votre courage et votre intelligence sont vos seules armes. Explorez chaque recoin sombre et sauvez votre fille !

Points forts

  • Immersion et ambiance : Le livre réussit à plonger les lecteurs dans une ambiance oppressante grâce à une excellente qualité d’édition et de sublimes illustrations détaillées. L’expérience immersive est renforcée par le système de jeu qui incite à explorer et interagir de manière approfondie avec l’environnement du manoir.
  • Rejouabilité et défi : La structure du livre permet plusieurs tentatives, chacune offrant des découvertes et des interactions différentes. Cela ajoute à la rejouabilité et au défi du jeu, poussant les joueurs à optimiser leurs choix pour réussir l’aventure, ce qui est enrichissant pour ceux qui apprécient les défis stratégiques.

Points faibles

Complexité et orientation : La structure labyrinthique du manoir et la multitude de choix peuvent rendre l’orientation difficile, ce qui peut entraîner une perte de temps et de points de vie inutiles. Cette complexité peut parfois mener à une expérience frustrante, surtout pour les nouveaux joueurs ou ceux qui préfèrent une progression plus linéaire et guidée.

Solutions Captive : attention spoiler !

⚠️ Attention, ne lisez pas cette partie si vous n’avez pas encore lu le livre et/ou que vous ne souhaitez pas connaître les solutions de Captive.

2 énigmes peuvent vous donner du fil à retordre dans ce livre-jeu, voici les solutions (prises depuis le forum dédié sur le site de Makaka) :

  • Case 102 : Vous voici en présence de l’unique survivante de la famille qui vivait dans le château du Bois-Renard avant de connaître un destin fatal. Les coupures de journaux en 7 ou encore la lettre du mystérieux photographe en 9 pouvaient vous apprendre que son nom est MEYRIEU. Dans l’ordre de l’alphabet, la première lettre (M) correspond à 13. Multiplié par le nombre de lettres du nom (7), il faut donc se rendre en 91. Mieux encore, la journal intime en 96 révèle son prénom : SOLANGE. La première lettre (S) correspond à 19. Multiplié par le nombre de lettres du nom (7), il faut alors se rendre en 133.
  • Case 237 : L’étrange livre que l’on peut lire en 177 parlait en effet d’une partie du corps interdite pour les adeptes de la magie noire. Donc celle que vous devez toucher pour annuler l’envoûtement de Lili. Il s’agissait d’une main, vous en êtes sûr. Mais la gauche ou la droite ? C’est quand même malheureux d’avoir un trou de mémoire en un moment si crucial ! La gauche a toujours eu mauvaise réputation, va donc pour la droite… Bien vu ! Si l’on retranscrit les lettres dans l’ordre de l’alphabet, avec MAIN DROITE on obtient 13+1+9+14 + 4+18+15+9+20+5 = 108. Là où il faut se rendre.

Voilà, c’était mon avis sur Captive – La BD dont vous êtes le héros. J’espère que cette chronique vous a plu et vous a donné envie d’affronter cet univers glauque à la recherche de votre fille kidnappée (ouais, dis comme ça, je reconnais que ça donne moyennement envie 😅).

Et n’oubliez pas, pour votre santé, pensez à manger 5 livres par jour !

Partage cette chronique si elle t’a plu !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut